Mytiliculture

Mytiliculture

Photo Story, au pays des boucholeurs

Après trois années de travail avec les ostréiculteurs de Marennes et du Bassin d’Arcachon, je débute un nouveau projet sur la mytiliculture entre les Baies d’Yves et de l’Aiguillon. C’est sur ce littoral qu’est née la culture des moules sur bouchots au XIIIème siècle. Ce sont les mytiliculteurs de ces petits villages au Nord de La Rochelle qui ont apporté cette culture en Bretagne et en Normandie, et ont développé en pleine mer, en face à l’Île de Ré, le plus grand parc mytilicole de l’Atlantique. Sont produites dans ces Pertuis des moules de bouchots à la finesse inégalée et les premières moules de cordes Label Rouge.

La mytiliculture dans notre région constitue un patrimoine unique encore trop méconnu. Les vacanciers sur les plages vendéennes sont souvent intrigués par la soudaine apparition, à marée descendante, des innombrables têtes noires de ces bouchots sur l’estran. Les moules frites et marinières sont des plats d’été incontournables, et probablement parmi les plus simples à préparer. Mais peu d’entre nous savent que la culture de ces coquillages peut s’étendre sur deux années et nécessite un travail constant qui force le respect.

Paysans de la mer

Les mytiliculteurs se nomment aux mêmes des « paysans de la mer ». Ils sèment et récoltent leurs champs maritimes de bouchots et de filières au rythme des marées, quittant le port par tous les temps, à toute heure du jour et de la nuit. Ces photos vous emmèneront avec eux sur une année. Vous découvrirez les étapes de cette culture marine au fil des saisons et les gestes transmis de génération en génération, appris pour beaucoup en travaillant avec leurs parents et grands-parents dès l’âge de 14 ans. Les mytiliculteurs avec lesquels j’ai la chance d’embarquer sont des hommes passionnés, incroyablement endurants, soucieux de préserver une culture traditionnelle et les écosystèmes dont elle dépend, souvent lyriques, aussi, pour décrire la beauté de leurs champs océaniques. J’espère par mes photos valoriser leur savoir-faire et leur rendre un hommage bien mérité !

 

Leave a comment